Sélectionner une page

MONTRÉAL, le 8 septembre 2016 –  Ça y est ! Le Collège de Montréal, le tout premier collège à avoir vu le jour dans la métropole, atteint l’âge vénérable de 250 ans, soit un quart de millénaire d’histoire et d’expertise en éducation. Ce matin, dans l’édifice centenaire de l’Ermitage du Collège de Montréal, avait lieu le lancement officiel des festivités, en présence de Mme Patricia Steben, directrice générale du Collège de Montréal, MM Stéphane Laporte et Andrew Molson, coprésidents d’honneur des festivités et anciens élèves de l’institution ainsi que 250 membres de la communauté du Collège. D’autres Anciens comme Denis Bouchard, comédien et metteur en scène et Martin Lapointe, ancien joueur de la LNH et directeur du développement des joueurs avec les Canadiens de Montréal étaient au rendez-vous pour célébrer leur alma mater.

Une programmation bien remplie

Dévoilée en primeur lors du lancement, la programmation des festivités viendra donner une couleur spéciale à l’année scolaire 2016-2017. En voici un survol, des informations supplémentaires sont disponibles dans cette section.

  • Réalité augmentée « son et image » sur l’histoire du Collège de Montréal dans l’application mobile Montréal en Histoires – dès maintenant;
  • Grande murale intérieure réalisée par l’artiste peintre et Ancien, Rafael Sottolichio, en collaboration avec MU, les élèves en arts visuels et leurs enseignantes – inauguration en octobre 2016;
  • Match de hockey historique opposant les Anciens du Collège de Montréal et les Anciens des Canadiens de Montréal devant public à l’aréna du Cepsum de l’Université du Montréal – le 26 mars 2017;
  • Grand gala-bénéfice du 250e intitulé « De pierres et de lumières » pour le financement des travaux de restauration et de mise en valeur du patrimoine architectural du Collège de Montréal – le 21 avril 2017;
  • Projet théâtral inspiré des personnages du dramaturge québécois et Ancien, Gratien Gélinas, par la troupe de théâtre du Collège de Montréal sur les planches de LA LICORNE – les 24 et 25 mai 2017;
  • Dévoilement d’une plaque commémorative soulignant la contribution de Saint-Sulpice à la vie et au développement de la ville – en mai 2017.

« Une école toujours dans le vent »

Ce sont des mots choisis par Yann Perreau, auteur-compositeur-interprète, pour décrire le Collège de Montréal dans une chanson spécialement conçue pour cet anniversaire historique. Des élèves et le slameur David Goudreault y ont également prêté leurs plumes et leurs voix, avec la touche du réalisateur Alex McMahon. Révélé au grand jour ce matin et disponible maintenant sur le site Web du Collège et ses médias sociaux, un vidéoclip signé Nicolas Lavoie-Lacombe, également un Ancien du Collège, met en contraste des images actuelles de l’école et des archives filmiques, certaines datant de 1930. VISIONNEZ LE VIDÉOCLIP!

Aussi, pour faire écho au caractère audacieux de l’institution et de ses innovations pédagogiques, Maurice Lachance, un élève fictif en direct de l’an 1949 a interagi avec le public dès le début du lancement. Cet élève, une modélisation 3D animée par un enseignant de français en coulisses, a charmé avec ses anecdotes sur ses années de pensionnaire au Collège de Montréal.

La petite histoire d’un grand collège

En 1767, au lendemain de la Conquête et un siècle avant la Confédération canadienne, M. Jean-Baptiste Currateau, prêtre de Saint-Sulpice, agrandit son presbytère et fonde le Collège de Montréal, à l’endroit où se trouve aujourd’hui l’entrée nord du pont tunnel Louis-Hippolyte LaFontaine. Quelques mois plus tard, il accueille 50 étudiants, emploie 10 domestiques et 5 régents séminariste et dote son école d’une bibliothèque étonnamment riche pour l’époque. Le Collège de Montréal occupe plusieurs emplacements avant que les Sulpiciens décident, en 1867, de faire construire le Collège actuel sur leur domaine de la rue Sherbrooke, juste à côté du Grand Séminaire et des deux vieilles tours du Fort de la Montagne. Témoin de notre passé collectif, le Collège de Montréal a formé près de 30 000 hommes – et maintenant des femmes – qui ont apporté leurs contributions et leurs couleurs à la ville, à la province et pour certains, au pays et au monde entier. Pensons seulement aux politiciens Jacques Viger, Louis-Hippolyte LaFontaine, Georges-Étienne Cartier et Louis Riel; ou plus récemment à David Saint-Jacques, astronaute et Philippe Gagné, plongeur olympien. Situé au cœur de la ville, le Collège est aujourd’hui une institution privée mixte qui accueille près de 1 400 élèves, de la 1re à la 5e secondaire, dans ses infrastructures où se conjuguent modernité et richesse patrimoniale.