Bourse Perras, Cholette & Cholette - Collège de Montréal
Sélectionner une page
  • Collège de Montréal
  • Fondation et associations
  • Fondation

Bourse Perras, Cholette & Cholette

LA BOURSE D’EXCELLENCE PERRAS, CHOLETTE & CHOLETTE

La Bourse d’études supérieures Perras, Cholette & Cholette (notes biographiques) a été créée à la suite d’un legs de deux Anciens du Collège, Jean-Paul, 1933 et Claude Cholette, 1940 ainsi que l’épouse de ce dernier Colette Perras.

La Fondation Collège de Montréal est fière d’offrir une bourse d’excellence destinée aux Anciens et Anciennes du Collège de Montréal. Cette bourse d’excellence de 10 000 $, peut être octroyée annuellement à un Ancien ou Ancienne du Collège de Montréal qui poursuit des études universitaires aux cycles supérieurs (maîtrise, doctorat ou postdoctorat, sauf exception) dans les domaines Artistiques, Médicaux et Scientifiques.

La période de soumission des candidatures se déroule du 1er novembre au 31 décembre 2019.

Critères d’admissibilité et dates importantes

Dossier de candidature 

Rapport d’évaluation du candidat

M. Nicolas Stämpfli, 1993, grand lauréat 2019-2020

Nicolas Stämpfli a complété ses études secondaires au Collège de Montréal en 1993.  Au cégep, il se découvre un intérêt pour les sciences de la terre dans le cadre d’un cours de géologie.  Il s’inscrit donc au programme de génie géologique de l’École Polytechnique de Montréal, puis complète une maîtrise en génie des bioressources (génie agroenvironnemental) à l’Université McGill.  Dans les années qui suivent, il travaille au Centre Brace de l’Université McGill et participe à des projets de recherche sur la qualité de l’eau en milieu agricole au Québec et sur la gestion de l’eau en Asie centrale.

En 2007, Nicolas Stämpfli accepte un poste d’ingénieur en environnement dans une firme de génie-conseil.  Il y participe à de nombreux projets de gestion des sites contaminés, avec une spécialisation dans la restauration de cours d’eau.

En 2018, il effectue un séjour en Suisse pour travailler sur le projet de 3e correction du Rhône, puis, en janvier 2019, débute des études doctorales en géomorphologie fluviale à l’Université Concordia.  Ses travaux de recherche portent sur la gestion des cours d’eau agricoles, dont plusieurs sont fortement dégradés par des décennies d’anthropisation.  Les objectifs de ces travaux sont de mieux comprendre la dynamique des cours d’eau agricoles et d’identifier des pratiques qui permettent une restauration des processus fluviaux et écologiques dans ces cours d’eau, tout en assurant une cohabitation harmonieuse avec le milieu agricole environnant.

Au fil de sa carrière, Nicolas Stämpfli a écrit ou co-écrit plusieurs publications scientifiques et présenté ses travaux tant dans le cadre de conférences scientifiques et professionnelles qu’auprès des partenaires locaux des projets auquel il a participé.  Après ses études doctorales, il souhaite continuer à travailler sur des projets de restauration intégrée de cours d’eau, en partenariat avec les instances gouvernementales et les intervenants locaux, pour développer des solutions tenant à la fois compte des connaissances scientifiques les plus récentes et du contexte local de chaque projet.

M. Andràs Tikàsz, 2008, grand lauréat 2018-2019

Finissant du Collège de Montréal en 2008, M. Andràs Tikàsz est actuellement étudiant de 2e année au doctorat en médecine à l’Université McGill. Auparavant, il a complété un Baccalauréat en Sciences à l’Université McGill en psychologie, puis, une Maîtrise en Sciences biomédicales, option Sciences psychiatriques à l’Université de Montréal. Il termine un doctorat en Sciences biomédicales, option Sciences psychiatriques à l’Université de Montréal.

M. Tikàsz a déjà publié de très nombreux articles scientifiques. De plus, il s’est mérité une bourse doctorale du Centre de recherche de l’Institut universitaire en Santé mentale de Montréal, du Fonds de recherche du Québec Santé et de la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal. À la fin de ses études secondaires au Collège de Montréal, il a obtenu le Prix d’excellence en sciences pour finissant de l’Université McGill. Il montrait déjà des aptitudes exceptionnelles pour la science.

Fier des valeurs qu’il a acquises durant son séjour au Collège, M. Tikàsz brille également par son engagement communautaire. Il est intervenant bénévole auprès d’une ligne d’écoute pour personnes en détresse, fondateur et coordonnateur du Mac Peer Helper Program au campus Macdonald de l’Université McGill, un service de pair-aidant, et bénévole à l’urgence de l’Hôpital Juif de Montréal.

M. Tikàsz se destine à une carrière de médecin psychiatre et de chercheur universitaire.

M. Peter Tikàsz, 2008, grand lauréat 2017-2018

Finissant du Collège de Montréal en 2008, M. Peter Tikàsz est étudiant de 2e année au doctorat en Génie Bioressource. Déjà, lors de ses études de baccalauréat et de maîtrise, il a publié divers articles scientifiques qui lui ont permis d’obtenir plusieurs bourses de distinction telles que le Tomlinson Fellowship in Forest Ecology et le Natural Science and Engineering Research Council of Canada. À sa première année d’études doctorales, il a participé à quatre conférences internationales dont une, où il a remporté la première place pour sa présentation.

M. Tikàsz a été un membre actif dans l’association des étudiants et en guise de reconnaissance pour ces multiples implications qu’il a obtenu le Gold Key Award, un prix prestigieux qui reconnait son engagement et son dévouement envers la communauté étudiante du campus Macdonald.

En 2015 et 2016, il a travaillé en tant que consultant junior pour les Nations Unis au Bangladesh dans le département des changements climatiques, environnements et désastres naturelles. C’est dans cet esprit qu’il a entrepris des études doctorales afin de développer un système de détection d’azote portable qui pourrait accélérer l’implantation des systèmes hydroponiques simplifiés parmi les agriculteurs et pourrait créer des emplois pour les personnes démunies.

M. Germain Robert-Bigras, 2010, grand lauréat 2016-2017

Finissant du Collège de Montréal en 2010, M. Germain Robert-Bigras est doctorant en Physique des Plasmas à l’Université de Montréal. Étudiant brillant, M. Robert-Bigras apparait au Palmarès du doyen de la faculté de Sciences de l’Université de Montréal avec mention « distinction pour dossier exceptionnel » en 2013, 2014 et 2015. Cette grande distinction lui a permis de passer au doctorat directement. Il a d’ailleurs été lauréat en 2016 et en 2017 de bourses de la FESP (Faculté des Études Supérieures et Postdoctorales).

Habitué des conférences internationales où il a présenté son projet de recherche qui vise à mettre en place de nouvelles méthodes basées sur les plasmas (gaz ionisé ayant un com-portement collectif) pour « doper » le graphène (cristal bidimensionnel à base de carbone) afin de lui conférer de nouvelles propriétés électroniques pour diverses applications de pointe. Ces applications sont au coeur des avancées dans les domaines de la bio-ingénierie, des transistors à base de graphène, des supers-condensateurs et des méta-matériaux magnétiques.